Réseau Entre la Ville et l'Hôpital pour l'Orthogénie

Historique

Créé en novembre 2004 (JO du 01 décembre 2004), le réseau a pour but de mettre en œuvre la nouvelle réglementation concernant l’IVG médicamenteuse hors établissement de santé.

La loi du 04 juillet 2001, complétée par un décret et un arrêté en juillet 2004, puis une circulaire le 26 novembre 2004, a finalement permis la pratique d’avortements en ville.

Réseau de Santé et Conseil d'Administration

Pour diffuser la méthode médicamenteuse en ville et garantir sa bonne application, un réseau de santé, s’appuyant essentiellement sur des médecins de ville s’est constitué. Il a pris la forme d’une association Loi 1901.
Les membres du Conseil d’Administration sont soit des responsables de centres d’IVG, soit des médecins de ville. IIs sont au nombre de 7 et sont tous des bénévoles.
 
Ce sont eux qui décident des orientations de l’association et qui valident toutes les décisions SOUS LE CONTROLE DE L’ASSEMBLEE GENERALE et du commissaire aux comptes.

Le réseau repose sur des professionnels de ville, qui une fois formés à la méthode, prennent directement en charge les femmes souhaitant avoir recours à une IVG.

Nos actions :

Faire des IVG médicamenteuses en ville

Diffuser la méthode médicamenteuse en ville  pour améliorer et faciliter la prise en charge des femmes

Apports pour les patientes

Un accroissement de l’offre de soins et un accès aux soins facilité

En formant les médecins de ville, REVHO accroît l’offre de soins de proximité et contribue à  raccourcir les délais de prise en charge.
Le réseau travaille également avec plusieurs équipes des centres de santé qui souhaitent proposer des IVG médicamenteuses avec tiers payant.

Une information claire sur les modes de prise en charge au sein du réseau

Le protocole et le parcours de soins sont décrits à la patiente par des documents écrits.

Des professionnels formés

La qualité de la prise en charge de l’IVG en ville est évaluée grâce au recueil et à l’analyse d’un dossier médical patiente minimum ANONYME (appelé « fiche de liaison »).

Apports pour les professionnels de ville

  • Formation initiale et continue des médecins et des para-médicaux;
  • Garantie du protocole et des procédures de soins;
  • Evaluation des pratiques.

Les médecins reçoivent, gratuitement et à leur demande, les documents cliniques qu’ils peuvent utiliser pour la consultation (notice d’information patiente, fiche de liaison et document de recueil du consentement de la patiente).

Faire du lien entre professionnels de l’IVG et de la contraception

Le réseau permet aux différents professionnels de se rencontrer, d’échanger et de tisser des liens forts. L’esprit « réseau » importe beaucoup dans ces échanges et facilite le dialogue multi-professionnel.

Evaluation et retour d’information

Apports pour les établissements de santé

Organisation des réunions d’information et des journées de formation :

Selon les besoins définis par le centre d’IVG, le réseau assure tout ou partie de la logistique nécessaire à l’organisation des journées de formation : travail de secrétariat, mailing exhaustif à destination de tous les professionnels du bassin de santé de l’établissement hospitalier, réservation de salle, préparation et financement de l’intendance…
Des formateurs ayant l’expérience de la ville et/ou des CIVG sont proposés. Ils sont rémunérés par le réseau.
Les participants libéraux sont indemnisés par REVHO.

Outils informatiques pour le suivi et l’évaluation:

La coordination du réseau met à disposition des centres le logiciel de saisie nécessaire au recueil et à l’analyse des fiches de liaison. Le secrétariat fournit les logiciels et assure la formation du personnel des centres hospitaliers.

Retour de l’information et de l’évaluation :

Organisation de réunions inter-centres et des réunions de suivi

Autres apports

Evaluation qualitative des pratiques

Compte tenu du changement majeur que représente la « sortie » de l’IVG de l’hôpital, il était nécessaire de ne pas limiter l’évaluation aux seuls aspects  médicaux.  
 
Pour connaître l’avis des patientes et « comparer » la prise en charge en ville ou à l’hôpital, REVHO a passé une convention avec l’équipe de l’unité 569 de l’INSERM-INED « santé sexuelle et reproductive ».

L’appartenance à un réseau

Travailler en réseau est plus que partager des moyens logistiques et financiers.

Pour les patientes, c’est avoir la garantie d’une pratique coordonnée entre les différents intervenants.

Pour les professionnels c’est une coopération, un échange et une formation continue.

Face à ces avantages, le réseau pose des engagements (ratification de la charte, respect des bonnes pratiques, de la législation…).

Charte REVHO

Les chiffres du réseau

Au 31 décembre 2012, le réseau REVHO regroupe 305 médecins (dont 251 médecins libéraux), 60 centres de santé ou Centres d’Education et de Planification Familiale (dans lesquels 54 médecins salariés pratiquent des IVG) et 22 établissements hospitaliers référents.
En 2012, 6 238 patientes ont été prises en charge par les professionnels du réseau.
Depuis 2005, les médecins du réseau ont pratiqué presque 40000 IVG. 

Mise à jour : 2/08/13

Mentions légales

l

® REVHO 2006

l

Ecrivez-nous