3

Pré-test

Merci de cocher les bonnes réponses

1 / 15

1. Selon la loi française, l’avortement médicamenteux en ville est possible jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée

2 / 15

2. Les médicaments pour l’IVG médicamenteuse sont prescrits sur ordonnance et achetés par la patiente en pharmacie ?

3 / 15

3. Le diagnostic échographique de grossesse intra utérine peut être fait à 4 semaines d’aménorrhée

4 / 15

4. Lors d’une échographie endo-vaginale, on peut voir un sac intra-utérin à partir de 500 MUI/ml de βHCG

5 / 15

Le suivi post-IVG médicamenteuse nécessite obligatoirement de faire pratiquer une échographie

6 / 15

6. L’hémorragie est une des complications de l’IVG médicamenteuse

7 / 15

7. La Mifépristone n’est pas tératogène

8 / 15

8. Le misoprostol est tératogène

9 / 15

9. Le taux de succès (avortement complet sans recourir à une aspiration), après la prescription de mifépristone et misoprostol avant 49 jours d’aménorrhée, est d’environ 95 %

10 / 15

10. On ne peut débuter les contraceptifs oraux que le premier jour des règles suivantes après une IVG médicamenteuse.

11 / 15

11. La signature d’une convention avec un centre hospitalier de référence est obligatoire pour faire des IVG médicamenteuses en ville.

12 / 15

12. Le taux de BHCG fait lors du contrôle 15 jours plus tard doit être négatif

13 / 15

13. Une femme de plus de 38 ans et qui fume ne peut avoir une IVG médicamenteuse

14 / 15

14. Le risque de grossesse évolutive lors d’une IVG médicamenteuse est de 0,5 %.

15 / 15

15. Saigner modérément durant plus de 15 jours est une complication.

Votre score est

Le score moyen est de 82%

0%

Print Friendly, PDF & Email